English

Accueil > Priorités > Energies Renouvelables > Prédédouanement des passagers aériens se rendant d’Aruba vers l’UE

Prédédouanement des passagers aériens se rendant d’Aruba vers l’UE

2 juillet 2014

Aruba a profité de l’arrivée de ce premier vol aux biocarburants sur l’île pour présenter un nouveau projet de prédédouanement pour les passagers se rendant dans l’Union européenne. Le groupe spécial de projet, qui comprenait des membres de KLM, de Schiphol Group et des gouvernements arubais et néerlandais, a fait une démonstration d’un système combiné de vérification biométrique et de prédédouanement connu sous le nom de « Happy Flow ». Ce projet sera mis en œuvre d’ici la fin de 2014 pour un groupe de passagers se rendant d’Aruba en Europe.

PDG de Royal Dutch Airlines KLM, Camiel Eurlings démontrant une partie du prédédouanement UE

Le système de vérification biométrique fonctionne de la manière suivante : à leur arrivée à l’aéroport européen, les passagers scannent leurs passeports et leurs cartes d’embarquement, et les données sont mises en correspondance avec une photographie à haute résolution de leur visage. De la sorte, les passagers peuvent accomplir toutes les formalités (enregistrement des bagages, contrôle de douane et embarquement) à l’aéroport de départ, avant de monter à bord.

Le groupe de projet spécial a bon espoir que, d’ici la fin de 2015, les passagers puissent rendre d’Aruba à Schiphol sans autre formalité qu’une vérification de leur passeport à Aruba. Cela signifie que tous les passagers en partance pour des pays de l’espace Schengen seront pré-dédouanés à Aruba et n’auront pas à être contrôlés une seconde fois à leur arrivée à Schiphol. Cette approche innovante garantira la sécurité des voyageurs et leur permettra d’arriver plus vite à destination, et elle améliorera les liaisons avec l’Europe.

De gauche à droite le PDG de Royal Dutch Airlines Camiel Eurlings, le Premier Ministre d’Aruba, Mike Eman et le PDG du Group Schiphol, Jos Nijhuis