English

Accueil > Les PTOM > Océan Indien > Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) > Présentation des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf)

Présentation des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf)

Etat membre : France
Superficie (km2) : 439 672
Population : NA
Densité (/km2) : NA
Capitale : NA

Localisation

Les Taaf sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam (dans la zone subantarctique), la terre Adélie (Antarctique), ainsi que les îles Éparses (Europa, Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Tromelin dans l’océan Indien).

Superficie

District Superficie ZEE
Crozet 352 502 533
Kerguelen 7 215 567 475
Saint-Paul-et-Amsterdam 66 563 869
Terre Adélie 432 000 -
Iles Eparses 39 640 400
Total 439 672 2 274 277

Climat

Climat tropical à polaire.

Population

Les districts n’ont pas de population permanente, mais accueillent selon les bases de 4 à 100 personnes (scientifiques, personnels techniques, militaires ou météorologues). Les îles Éparses accueillent des garnisons militaires et des météorologues relevés tous les 30 à 45 jours, ainsi que des scientifiques. Les 3 districts subantarctiques et la terre Adélie regroupent selon les bases de 20 à 100 personnes (scientifiques et personnels techniques) qui y séjournent de 6 mois à 1 an.

Activités économiques

Principale activité : la pêche
Les espèces pêchées dans les ZEE des îles australes sont la légine, autour de Crozet et de Kerguelen, et la langouste autour de Saint-Paul et d’Amsterdam. Avec le concours du Muséum national d’histoire naturelle, et dans le respect des préconisations de la communauté internationale (Convention pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique-CCAMLR), les Taaf ont développé un concept de gestion original. L’objectif est d’assurer la pérennité de la ressource grâce à une réglementation spécifique et des quotas (total admissible de capture). Individualisés par armement, ces derniers sont strictement contrôlés par des agents des Taaf embarqués en permanence à bord des navires.

Egalement : la philatélie, le tourisme

Statut politique et administratif

Les Taaf sont une collectivité d’outre-mer française possédant l’autonomie administrative et financière.
Les Taaf sont placées sous l’autorité d’un préfet. Il est à la fois le représentant de l’État et le responsable de la collectivité.

Focus

Le développement de la recherche scientifique sur un gradient latitudinal exceptionnel

En confiant récemment la gestion des îles Éparses à l’administration des TAAF, l’État a souhaité apporter une cohérence géographique forte à la gouvernance de la recherche sur ces territoires. Cette intégration permet d’envisager le développement de la recherche sur un gradient latitudinal exceptionnel qui s’étend du 13ème parallèle sud (les îles Glorieuses) jusqu’au pôle sud : ce gradient, qui couvre plus de 80% de l’hémisphère Sud, représente une situation unique pour la France et dans une optique plus large, l’Europe.

Cette complémentarité offre l’intérêt de la mise en place d’un observatoire de la biodiversité sur l’ensemble de ce gradient, un continuum scientifique qui permettrait d’affirmer la position majeure de la recherche européenne dans l’océan Indien et, d’une manière globale, dans l’hémisphère Sud.

Toutefois, la recherche sur des sites aussi isolés représente un investissement important et n’aura donc de sens que si les milieux observés demeurent à l’abri des grands impacts anthropiques. La France, en exerçant sa souveraineté sur ces territoires, les protège des risques de prédation extérieurs, et l’administration des TAAF, grâce à sa stratégie de conservation, en fait de façon durable des territoires à forte valeur scientifique.

Le souhait prochain d’une reconnaissance internationale de la continuité de ces territoires comme lieu majeur d’observation des écosystèmes dans l’hémisphère Sud, doit être accompagné d’une volonté politique forte des institutions françaises et européennes, afin de favoriser l’ouverture de ces joyaux de biodiversité à la communauté scientifique.

Présentation TAAF PDF